Paul Bouvot

Nationalité: French

Profil de l'artiste

Paul BOUVOT né à Salins les Bains (1922-2000) fût dès son enfance bercé par le bruit des moteurs que son père, loueur d’automobiles en 1932 lui fit découvrir.

Il étudie au Lycée Hyppolite Fontaine à Dijon, l’usine Terrot, à deux pas de l’endroit, l’attire irrésistiblement. Il y rencontre Padovani, directeur technique et pilote confirmé, celui-ci lui confie dès 1938 une machine d’usine. La guerre  vient interrompre cette trajectoire, il revient dans le Jura et travaille comme ouvrier agricole pour échapper au STO. La résistance s’organise dans ce pays déchiré par la ligne de démarcation. L’inévitable survient à Mouchard en 1943, il est fait prisonnier et déporté à Dachau.

A son retour, il devient responsable des études du fabricant des tracteurs Labourier à Mouchard et construit intégralement durant ses loisirs deux automobiles, une berlinette et une barquette, celle-ci fût retrouvée en 2002, restaurée et roule maintenant dans le Jura.

La berlinette disparue depuis lui permit de rencontrer un ingénieur de la société Peugeot qui lui confie la mission de structurer le bureau de style.

Vingt ans après, directeur du service qu’il avait crée (120 personnes) il pût prendre sa retraite et se consacrer à son art en dessinant, sans cesse et toujours ce qu’il appelait ses « voitures de rêve ».

Mes Digigraphie

Digigraphie® Dimensions Média Nombre de la série
voitures de rÍve1
0.00cm x 0.00cm Type: Drawing
Papier: Epson Smooth fine art paper 225g
Produit par: Photo Toussaint
0
voitures de rÍve3
0.00cm x 0.00cm Type: Drawing
Papier: Epson Smooth fine art paper 225g
Produit par: Photo Toussaint
0
voitures de rÍve4
0.00cm x 0.00cm Type: Drawing
Papier: Epson Smooth fine art paper 225g
Produit par: Photo Toussaint
0
voitures de rÍve5
0.00cm x 0.00cm Type: Drawing
Papier: Epson Smooth fine art paper 225g
Produit par: Photo Toussaint
0
voitures de rÍve6
0.00cm x 0.00cm Type: Drawing
Papier: Epson Smooth fine art paper 225g
Produit par: Photo Toussaint
0
voitures de rÍve7
0.00cm x 0.00cm Type: Drawing
Papier: Epson Smooth fine art paper 225g
Produit par: Photo Toussaint
0
voitures de rÍve8
0.00cm x 0.00cm Type: Drawing
Papier: Epson Smooth fine art paper 225g
Produit par: Photo Toussaint
0
voitures de rÍve9
0.00cm x 0.00cm Type: Drawing
Papier: Epson Smooth fine art paper 225g
Produit par: Photo Toussaint
0
voitures de rÍve10
0.00cm x 0.00cm Type: Drawing
Papier: Epson Smooth fine art paper 225g
Produit par: Photo Toussaint
0
voitures de rÍve11
0.00cm x 0.00cm Type: Drawing
Papier: Epson Smooth fine art paper 225g
Produit par: Photo Toussaint
0
Voitures de rÍve2
0.00cm x 0.00cm Type: Drawing
Papier: Epson Smooth fine art paper 225g
Produit par: Photo Toussaint
0
Regard
0.00cm x 0.00cm Type: Painting
Papier: Epson Smooth fine art paper 225g
Produit par: Photo Toussaint
0

Paul BOUVOT né à Salins les Bains (1922-2000) fût dès son enfance bercé par le bruit des moteurs que son père, loueur d’automobiles en 1932 lui fit découvrir.

Il étudie au Lycée Hyppolite Fontaine à Dijon, l’usine Terrot, à deux pas de l’endroit, l’attire irrésistiblement. Il y rencontre Padovani, directeur technique et pilote confirmé, celui-ci lui confie dès 1938 une machine d’usine. La guerre  vient interrompre cette trajectoire, il revient dans le Jura et travaille comme ouvrier agricole pour échapper au STO. La résistance s’organise dans ce pays déchiré par la ligne de démarcation. L’inévitable survient à Mouchard en 1943, il est fait prisonnier et déporté à Dachau.

A son retour, il devient responsable des études du fabricant des tracteurs Labourier à Mouchard et construit intégralement durant ses loisirs deux automobiles, une berlinette et une barquette, celle-ci fût retrouvée en 2002, restaurée et roule maintenant dans le Jura.

La berlinette disparue depuis lui permit de rencontrer un ingénieur de la société Peugeot qui lui confie la mission de structurer le bureau de style.

Vingt ans après, directeur du service qu’il avait crée (120 personnes) il pût prendre sa retraite et se consacrer à son art en dessinant, sans cesse et toujours ce qu’il appelait ses « voitures de rêve ».