Monique Dupont-Sagorin

Nationalité: French

En savoir plus: Visitez le site Web de l'artiste

Profil de l'artiste

Artiste Digigraphe

Photographe professionnelle, ancienne élève de l’Ecole Louis Lumière, Monique Dupont-Sagorin exerce ce métier qui est aussi, grand privilège, sa passion. Les premiers tirages argentiques réalisés dans un laboratoire de fortune installé dans une cave en 1967, lui ont permis de travailler sur des photomontages qui demandaient des heures de concentration, de patience et d’obstination. C’était un travail sans filet, chaque photographie était forcément unique.

C’est une rencontre avec Roland Topor qui a été déterminante dans le choix de réaliser des portraits. Portraits  d’écrivains et de peintres et sculpteurs qui lui l'ont amenée à photographier notamment les derniers surréalistes, comme Philippe Soupault et Louis Aragon à qui elle consacra un livre en 1997, édité aux Editions du Cercle d’Art « Aragon Parmi Nous ».

Autre aspect de son travail, depuis plus de 30 ans, elle s’attache à présenter les arbres sous la forme singulière de l’anthropomorphisme dans une collection « Les Arbres à Corps perdu ». Ces grands êtres silencieux qui nous en imposent par leur précieuse présence et par leur altérité. Dans les bois et forêts, au bord des routes ou en ville, de la pointe de la Bretagne au bord de la Mer Noire, du Nord de l’Ecosse à Pékin, ces formes étonnantes et sans retouche ne
sont jamais loin de notre humanité. Quand l'imaginaire détourne la chose réelle, c'est toujours la lumière qui en est le véritable sculpteur, la photographie n'en est que le témoin fugitif.  

Mes Digigraphie

Digigraphie® Dimensions Média Nombre de la série
Les Arbres Corps Perdu
40.00cm x 60.00cm Type: Photography
Papier: Epson Hot Press Natural *
Produit par:
8
Les Arbres Corps Perdu
60.00cm x 40.00cm Type: Photography
Papier: Epson Hot Press Natural *
Produit par:
8
Les Arbres Corps Perdu
60.00cm x 40.00cm Type: Photography
Papier: Epson Hot Press Natural *
Produit par:
8
Les Arbres Corps Perdu
60.00cm x 40.00cm Type: Photography
Papier: Epson Hot Press Natural *
Produit par:
8
Les Arbres Corps Perdu
60.00cm x 40.00cm Type: Photography
Papier: Epson Hot Press Natural *
Produit par:
8
Les Arbres Corps Perdu
40.00cm x 30.00cm Type: Photography
Papier: Epson Velvet fine art paper 260g
Produit par:
8
Les Arbres Corps Perdu
40.00cm x 60.00cm Type: Photography
Papier: Epson Hot Press Natural *
Produit par:
8
Les Arbres Corps Perdu
40.00cm x 60.00cm Type: Photography
Papier: Epson Hot Press Natural *
Produit par:
8
Les Arbres Corps Perdu
100.00cm x 70.00cm Type: Photography
Papier: Epson Ultra Smooth fine art paper 250g
Produit par:
8
Les Arbres Corps Perdu
60.00cm x 40.00cm Type: Photography
Papier: Epson Hot Press Natural *
Produit par:
8
Les Arbres Corps Perdu
60.00cm x 41.00cm Type: Photography
Papier: Epson Hot Press Natural *
Produit par:
8
Les Arbres Corps Perdu
60.00cm x 40.00cm Type: Photography
Papier: Epson Hot Press Natural *
Produit par:
8
WOLINSKI CAVANNA - Aux amis disparus
100.00cm x 100.00cm Type: Photography
Papier: Epson Canvas Premier art Water resistant 375g
Produit par:
1

Artiste Digigraphe

Photographe professionnelle, ancienne élève de l’Ecole Louis Lumière, Monique Dupont-Sagorin exerce ce métier qui est aussi, grand privilège, sa passion. Les premiers tirages argentiques réalisés dans un laboratoire de fortune installé dans une cave en 1967, lui ont permis de travailler sur des photomontages qui demandaient des heures de concentration, de patience et d’obstination. C’était un travail sans filet, chaque photographie était forcément unique.

C’est une rencontre avec Roland Topor qui a été déterminante dans le choix de réaliser des portraits. Portraits  d’écrivains et de peintres et sculpteurs qui lui l'ont amenée à photographier notamment les derniers surréalistes, comme Philippe Soupault et Louis Aragon à qui elle consacra un livre en 1997, édité aux Editions du Cercle d’Art « Aragon Parmi Nous ».

Autre aspect de son travail, depuis plus de 30 ans, elle s’attache à présenter les arbres sous la forme singulière de l’anthropomorphisme dans une collection « Les Arbres à Corps perdu ». Ces grands êtres silencieux qui nous en imposent par leur précieuse présence et par leur altérité. Dans les bois et forêts, au bord des routes ou en ville, de la pointe de la Bretagne au bord de la Mer Noire, du Nord de l’Ecosse à Pékin, ces formes étonnantes et sans retouche ne

sont jamais loin de notre humanité. Quand l'imaginaire détourne la chose réelle, c'est toujours la lumière qui en est le véritable sculpteur, la photographie n'en est que le témoin fugitif.